Page 99

Timefair-Ete2015

Grande Reverso Ultra Thin 1931 édition spécial Londres : cadran vert... anglais, forcément ! A l’occasion de l’ouverture de son flagship londonien, en plein coeur de Mayfair, Jaeger-LeCoultre vient de dévoiler une série limitée de 26 exemplaires de son modèle Grande Reverso Ultra Thin 1931 doté d’un boitier acier et d’un splendide cadran vert. Anglais forcément. Modèle disponible à Londres. Only. So chic. par Jean-Philippe Tarot S amateur de jazz qui a vécu à Londres dans les années 60/70… C’est là 99 i vous souhaitez vous procurer l’une de ces 26 Grande Reverso Ultra Thin 1931 édition spéciale Londres, il vous faudra prendre l’Eurostar direction Londres. En effet, cette série limitée, la plus « limitée » de toutes les éditions limitées de Grande Reverso Ultra Thin 1931 ne sera vendue que dans le flagship londonien de JLC. Au numéro 13 Old Bond Street. Jusqu’à maintenant, l’horloger a d’ores et déjà présenté ce modèle en version cadran rouge (acier), qui rendait hommage aux artistes et aux intellectuels qui, durant les Années Folles, arborèrent un cadran rouge sur leur Reverso, affirmant ainsi leur dandysme et leur liberté de style sans concession. Une édition réservée aux boutiques exclusives JLC dans le monde. Aujourd’hui, ce modèle revient donc à Londres en 26 exemplaires avec un cadran laqué vert, qui évoque bien évidemment le fameux vert anglais et l’une des couleurs des équipes anglaises qui a remplacé le tricolore rouge-blanc-bleu prévu à l’origine mais déjà utilisé par les Etats-Unis. Dans la partie supérieure du cadran, la mention Reverso respecte strictement la graphie retenue sur la première montre à boîtier réversible de 1931. Cette couleur est par ailleurs particulièrement appréciée du directeur artistique de la « grande Maison », Janek Deleskiewicz, grand qu’il est tombé sous le charme des belles sportives (les voitures) mais également des tailleurs sur-mesure. D’ailleurs, encore aujourd’hui, la plupart de ses costumes sont doublés de soie verte. Le verso de cette Reverso arbore une gravure de l’incontournable Big Ben qui est à Londres ce que la Tour Eiffel est à Paris. Ce dessin a été réalisé par Janek Deleskiewicz. Pour la petite histoire, les Londoniens entendirent pour la toute première fois le son de la cloche de Big Ben le 31 mai 1859. A l’époque, tous n’avaient pas encore de montres pour leur donner l’heure, loin s’en faut. Heureusement la cloche, d’un poids de treize tonnes, pouvait s’entendre à six kilomètres ! Rappelons également que chacun des quatre cadrans des horloges de cette tour de 98.5 mètres de haut fait sept mètres de large, afin, encore une fois, de pouvoir indiquer l’heure le plus loin possible. Dotée du Calibre Jaeger-LeCoultre 822 à remontage manuel, elle s’exprime à travers un très grand boîtier d’une finesse extrême. Elle conjugue plus que jamais l’élégance à la passion, le classicisme à l’originalité. Aujourd’hui comme dans les années 1930, elle exprime une liberté de style sans concession.


Timefair-Ete2015
To see the actual publication please follow the link above